La Semaine du Microcrédit

09/06/2011

La Semaine du Microcrédit a lieu du 7 au 11 Juin 2011 dans toute la France. Organisée par l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie) pour la 7ème année consécutive, ce salon regroupe bénévoles de l'association et micro-entrepreneurs que celle-ci a autrefois aidés. A cette occasion, divers forums destinés à informer les futurs entrepreneurs quant à la solution du microcrédit prendront place. Ceux-ci auront aussi l'opportunité de présenter leur projet et formuler une demande de microcrédit grâce à un espace prévu à cet effet.


Le microcrédit se défini comme un prêt inférieur à 8 000 €. Il est destiné aux personnes recevant le revenu de solidarité active (RSA) mais aussi aux chômeurs n'ayant pas accès au crédit entreprise via les établissements bancaires classiques.
Ainsi, l'Adie se propose d'aider ces personnes à créer leur entreprise et de ce fait, lutte contre le chômage en France et aide ces mêmes personnes à s'intégrer dans le monde professionnel.

L'Adie est une association créée en 1989 par Maria Nowak, une économiste spécialisée dans le développement des pays pauvres. D'abord introduit au Bangladesh dans les années 1970 sur une idée du Professeur Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006, et bien implanté dans les pays du tiers-monde (Asie, Afrique et Amérique Latine), elle décide d'exporter le microcrédit en France.
Aujourd'hui, les principaux objectifs de cette association sont de financer les projets grâce au microcrédit et de conseiller et orienter les porteurs de projet tout au long de la vie de leur entreprise afin de lui assurer une certaine perennité.

Aujourd'hui, le microcrédit semble être une vraie solution à la réinsertion professionnelle des demandeurs d'emploi avec près de 100 000 microcrédits accordés depuis la création de l'association en 1989.

Notre partenaire FriendsClear propose aux particuliers et entrepreneurs des crédits entreprise jusqu'à 25 000 €. L'enseigne Crédit Entreprise, quant à elle, propose ses services pour des financements professionnels à partir de 50 000 €.