Ouvrir son capital aux investisseurs : Love money, Business angels,...

Pour financer votre entreprise, il est possible de faire appel à des investissements extérieurs contre une participation au capital.


Love Money : Le financement par les proches encouragé

Vous êtes à la recherche d'un financement entreprise pour démarrer votre projet ? Penser à ouvrir votre capital à des tiers et obtenir le crédit entreprise nécessaire.

En fonction de la taille de votre projet, vous pouvez ainsi proposer à votre cercle d'amis ou à des businessmen ou encore à des sociétés de capital risque, une part dans votre société en échange de leur apport financier.

De nombreux créateurs d'entreprise font appel à leurs proches pour obtenir le financement nécessaire au démarrage de leur projet. Cette forme de financement entreprise du nom de « love-money » a depuis fait ses preuves dans le monde des affaires. Le gouvernement, conscient du bien-fondé de ce type crédit professionnel encourage les particuliers à investir dans un projet de leur proche en déduisant de leur impôt sur le revenu 25 % de la somme accordée à l'entrepreneur.

Les « business angels»

L'autre solution pour trouver le financement entreprise nécessaire au démarrage de votre projet consiste à faire appel aux « business angels ». Ces derniers, habitués à l'univers des affaires et des entreprises misent sur des projets dont ils estiment le potentiel. En échange d'une part dans le capital de l'entreprise, ces business angels apportent le credit entreprise nécessaire ainsi qu'éventuellement leurs conseils et leurs expertises.

Ces investisseurs particuliers s'intéressent à tout genre d'activité. Ils portent leurs critères sur leur adhésion au projet, le potentiel de l'entreprise ainsi que la confiance qu'ils accordent aux dirigeants. Les business angels peuvent octroyer le crédit entreprise nécessaire à différents stades du projet : du démarrage au développement ou encore pour la reprise d'une affaire. L'entrepreneur aura la tache de les convaincre quant au bien-fondé de leur investissement dans le capital de la société.