Catégories
Les types de financement professionnel adaptés aux TPE et PME

Crédit syndiqué

La plupart des entreprises élaborant des projets de grande envergure rencontrent de nombreuses difficultés au niveau du financement. Le crédit syndiqué peut être une solution.

Une formule de financement attractive pour les grosses entreprises

Le crédit syndiqué est une variante du crédit entreprise accordé à une société par une association de banques. L’octroi d’un crédit d’un montant considérable est souvent refusé par une banque ; cette association d’établissements bancaires vise à faciliter l’attribution de financement important à tout type de société. De cette manière, les risques que cela implique sont répartis entre les organismes financiers membres.
Une banque dite « arrangeuse » gère toutes les formalités liées à cette offre.

Les conditions d’octroi du crédit syndiqué

Afin de bénéficier de ce type de crédit, l’entreprise demandeuse de prêt doit présenter à la banque arrangeuse différents documents la décrivant.
Parmi eux figurent les 3 derniers bilans audités de l’entreprise afin que le syndicat puisse évaluer l’aptitude au remboursement. Si l’établissement est rattaché à un groupe, une présentation de sa structure est de rigueur.

Le business plan et le bilan prévisionnel font également partie des pièces à fournir afin que le dossier composant la demande soit validé.

Après analyse du dossier, l’organisme bancaire convoque en entretien le responsable de la société concernée pour communiquer sa décision concernant l’octroi du crédit professionnel.

Les avantages

Pour la réalisation d’un grand projet, le crédit syndiqué est la formule la plus appropriée. Cette offre accorde plusieurs avantages rarement rencontrés dans les autres types de crédit entreprise. En bénéficiant de cette formule, une entreprise bénéficie d’un taux d’intérêt attractif si l’on considère le montant du financement.

Par ailleurs, l’uniformisation du contrat lui permet de recevoir les fonds de financement dans un court délai. Les coûts administratifs quant à eux sont très réduits. Le choix de la fréquence de remboursement revient à l’établissement qui a octroyé le crédit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *